lundi 26 avril 2010

Chang Rai : Choux et Capotes : un restaurant au poil!





ça peut paraître dingue, mais oui, le truc vert se boit. Ce que c'est? Apparemment du lait de soja parfumé... Bonnap'!



Attention, cet article est formellement interdit aux moins de 18 ans!!! Contient quelques passages à caractère pornographique, je ne plaisante pas!

On a fait tamponner nos petits visas laotiens aux aurores en ne manquant pas de payer les « overtime fees » parce qu'on était samedi. Notez bien qu'on en a aussi pendant la pause repas (qui dure toute la journée) ainsi qu'après 16h et le dimanche, bien sûr. Le bureau de change est fermé, on se dit qu'on changera nos kips de l'autre côté (grossière erreur, tous les bureaux de change nous les refusent), et on monte dans une petite pirogue à la stabilité bien douteuse. Trois minutes plus tard, nous débarquons sur le sol thaïlandais.
Tout semble déjà très différents. Nos pronostiques du jour précédent : Vincent s'attendait à un changement radical, tandis que je ne croyais pas beaucoup à un brusque dépaysement une fois la frontière passée. Qui était dans le vrai, selon vous?
Vincent! Et oui, la différence est frappante, on a atterri dans un autre monde. Pas d'arnaque au poste frontière, ce qui est exceptionnel, pas d'arnaque sur le prix du tuktuk, pas non plus sur le prix du bus (non, mais ils sont malades? Même pas une toute petite arnaque?). Par contre, petit imprévu, le changement est très récent et personne n'était au courant : les visas gratuits délivrés à l'entrée dans le pays ne sont plus que de 15 jours lorsque l'on entre par voie terrestre... Aïe aïe aïe... Va falloir trouver un moyen de prolonger, ou alors se dêpécher de descendre vers la malaisie pour ensuite avoir un nouveau tampon pour 15 jours... On réfléchit, on réfléchit,...
Gros changement au niveau des gens également, la plupart ont l'air de parler anglais, et même les rares fois où ce n'est pas le cas on arrive à se comprendre (alors qu'au Laos, même quand on montrait un nom de plat en laotien sur une carte, ils ne comprenaient pas que c'est ce qu'on voulait manger). Par contre ils continuent de nous dévisager et de se foutre de nous, ce qui est toujours aussi agréable. On a rapidement trouvé une guest house sympa et après avoir posé les sacs, les deux voyageurs affamés sont partis en quête de leur premier repas thaïlandais. On n'a pas eu à marcher beaucoup avant de trouver un petit truc sympa qui faisait du riz et des noodles. Changement radical, encore une fois! On a à peine commandé qu'on est déjà servis, et on ne se retrouve pas avec tous les pires morceaux de viande parce qu'on est touristes comme c'était souvent le cas dans les pays précédents. Cerise sur le gâteau, les prix étaient affichés! Par contre on a fait une mauvaise pioche : on a commandé des thés glacés et on s'est retrouvés avec des boissons orange infâmes...
Très étrange, le niveau de vie est plus élevé en Thaïlande qu'au Laos ou au Cambodge, mais on paie bien moins cher pour tout... On devait vraiment se faire arnaquer beaucoup plus que ce que l'on pensait! Ensuite, on fait un tour dans la ville, c'est encore très différent ; en fait on pourrait se croire dans n'importe quelle ville en France. Au lieu des trois épiceries habituelles, on trouve une variété énorme de magasins qui vendent à peu près tout. Et les prix sont affichés! Bon, ce côté moderne n'est pas vraiment ce qu'on aime mais un peu de confort et de facilité, c'est très reposant, même si ce n'est pas typique! Vincent a fait l'acquisition de ceci :

On reprend un peu le jeu en offrant un point à qui trouvera ce que c'est...

A vous de deviner ce que c'est! Et aussi d'une bouteille d'huile de coco pour ses cheveux qui sont en pleine croissance (il les a à l'épaule quand ils ne frisent pas, c'est à dire jamais). On a trouvé ça dans une sorte de « sephora » local, qui vend un assortiment impressionnant de produits de beauté. Mais pas seulement! Les rayons sont composés de la manière suivante : crème pour le corps-chips-kit de manucure-piles-crèmes qui blanchissent la peau-huiles de massage-gâteaux-gel douche-pilules amaigrissantes-préservatifs-shampoing-multiprises. C'est un peu spécial, mais la proportion de produits de beauté reste la plus forte, même si on peut trouver un paquet de biscuits au milieu des gels douche.
On refait nos stocks de livres, ce qui est enfin possible car il y a PLUSIEURS librairies en ville (non, mais vous vous rendez compte???).
A la guest house, on croise un autre français qui est sur internet à n'importe quelle heure de la journée ou de la nuit et qui cherche désespérément une nouvelle prostituée pour remplacer l'ancienne qui commence à se prendre pour sa copine, genre elle squatte son appart et elle est jalouse, oh lala! Il est vraiment spécial, si on est au courant de tous ces détails c'est parce qu'il n'a pas compris qu'on était français (ou alors qu'il s'en fout), et il a parlé de ses aventures sexuelles avec un ami au téléphone pendant une bonne partie de l'après-midi. On en sait bien plus que ce qu'on aurait voulu...
Le soir, on cherche un coin où manger, et c'est là qu'on tombe sur un restaurant au nom hautement original « cabbages and condoms ». Ya pas à dire, ça donne vraiment envie d'y aller manger! On arrive sur une sorte de marché qui prend plusieurs rues, où on trouve une foule de gadgets inutiles mais aussi plein de trucs rigolos à manger! Petit aperçu du marché :




Encore une fois, ça nous change, on se retrouve avec du CHOIX dans la nourriture! On teste les brochettes de chips épicées, le poulet à l'huile (ou plutôt l'huile au poulet),



et une boisson étrange qui cette fois est buvable. On aurait bien testé les larves, chenilles et criquets, mais...
Une grande scène a été dressée et il y a un spectacle de chant et de danse un peu bizarre, c'est très animé, ça aussi ça nous fait tout drôle!

.

3 commentaires:

Un kit de nettoyage pour appareil photo.

Je pense que c'est bien vu, donc pour l'instant, pas de proposition autre.

Oui, bijou et rj ont gagné, très forts!

Enregistrer un commentaire

Article plus récent Article plus ancien Accueil