dimanche 21 mars 2010

Angkor : troisième jour : )

C'est le rêve, on n'y croyait plus ici, mais si c'est possible! Du vent, ce qui donne l'impression qu'il fait un peu moins chaud, ça évite de ressentir les gros coups de barre des heures chaudes! En contrepartie, parce qu'il faut quand même compenser tous les avantages par des inconvénients (et oui sinon c'est pas drôle), on a fait une mauvaise pioche sur les vélos : l'un ne freine pas, mais ça encore c'est classique, et l'autre déraille tous les quarts d'heure. Au final, je suis devenue pro en "remise en place de chaîne", à force d'entraînement ça ne me prend plus que cinq secondes! En cours de route, Vincent a aussi découvert le "petit plus" caché : la selle qui tombe. pas pratique : )
Arrivés près du premier temple, les gardes nous gueulent dessus parce qu'on "gare" les vélos dans un endroit qui ne gênait vraiment pas, mais ça ne leur allait pas, ils ont insisté pour qu'on les mette dans un fossé. Des fois on se demande quand même s'ils n'ont pas quelques cases en moins, enfin on les a mis dedans pour leur faire plaisir, ils n'ont pas l'air très malins alors on ne va pas les contrarier! On va visiter Pre Rup, premier "temple" de la journée. Un peu spécial, je ne sais pas si on peut vraiment dire que c'est un temple...
"Pre Rup" signifie "tourner le cadavre" : charmant, ça donne vraiment envie d'aller plus loin... Au moins ça nous change des temples classiques! On ne sait pas trop ce qui s'y passait, mais des rites funéraires devaient avoir lieu dans l'enceinte. Entre autre, on reconstituait la forme d'un corps avec les cendres du défunt, et on reproduisait cela avec le "corps" tourné vers des directions différentes. D'où le nom... On voit aussi une petite dépendance avec un bassin, pour laver les os. Miam. Petite touche macabre en plus, un gros sarcophage est exposé dans la cour. Petit diapo :



Autre visite remarquable de la journée, également très originale (pas vraiment un temple) : le Neak Pean.
On vous met une seule photo, ça ne rend pas super, mais quand on y est c'est autre chose.

C'est un complexe de bassins, on imagine que ça devait être superbe quand c'était rempli d'eau! Là, il reste juste un fond d'eau croupie, ça casse un peu la magie du lieu! Apparemment, comme tous les temples, c'était très coloré, on s'immagine un peu le genre de temples qu'il y avait en Inde, mais en encore plus grandiose! (et ce n'est pas peu dire...). Les pèlerins s'aspergeaient de l'eau du bassin, connue pour ses vertus curatives.

On passe par le Mébon Oriental, lui aussi autrefois au milieu d"un bassin!


On visite ensuite le Ta Som, temple bien plus classique, on retrouve ce qu'on connaît déjà!
Ce qui fait qu'il est quand même un peu original, c'est la manière dont les arbres ont fait leurs racines.


On a assisté ç une arnaque dans toute sa splendeur! On a visité le temple avec une italienne, et son tuktuk devait l'attendre à la sortie... Surprise! Plus de chauffeur! Et oui, si vous visitez Angkor, ne payez pas toute la course d'avance... Elle a tout de même trouvé une moto pour rentrer.
On finit la visite par un magnifique coucher de soleil au niveau des portes d'Angkor Thom!




Les touristes sont presque tous partis, et on se retrouve les seuls occidentaux au milieu des cambodgiens qui sont de nouveau "chez eux". Mauvaise surprise, on les trouvait bien plus cools que les vietnamiens, mais on s'est rendu comptes que c'est uniquement parce qu'ils ne disent rien quand ils ne se sentent pas en position de "force". Là, beaucoup nous balançaient des trucs en khmer qui ressemblaient vraiment à des insultes, ils se sentaient plus forts en groupe?! Trop déçus, on a traversé tout le site sous les regards moqueurs et une pluie de commentaires qu'on devinait pas très gentils... Certains français qui vivent ici depuis longtemps nous avaient mis en garde contre le fameux sourire cambodgien, très souvent hypocrite, mais encore une fois la désillusion est difficile à digérer!
Petite observation supplémentaire : les vendeurs de boissons et de souvenirs qui nous sautent dessus toutes les cinq minutes la journée jouent sur leurs conditions de vie misérables, adorent dire qu'ils ont à peine de quoi manger... Nous on a vu comment le site se transformait une fois que le gros des touristes est parti! Une armée de 4X4 a débarqué, et les "pauvres petits vendeurs" les ont chargés avant de rentrer chez eux (non, ils ne vivent pas dans les huttes toutes délabrées qui bordent la route). Ils savent bien y faire avec les touristes, quand même! ça me rappelle un peu les reconstitutions de "pauvres minorités ethniques" au Vietnam.
Pour terminer en beauté, on se fait arrêter par deux flics. Super, il ne manquait plus que ça! On se demandait bien pourquoi nous, parce qu'ici on voit à peu près trois infractions par seconde, et pendant le temps où on est restés avec eux, on a vu quantité de gens sur des vélos qui se tenaient à des scooters pour avancer plus vite, plus de la moitié des conducteurs roulaient sans casque, bien évidemment sans lumière alors qu'il faisait nuit, un certain nombre de scooters mais aussi de voitures roulaient à contresens, et quelques excès de vitesse. Mais non, les flics ne leur ont rien dit. C'est assez clair, on s'est fait arrêter parce qu'on était étrangers! Les types nous dévisagent, on pense qu'ils préparent un sale coup, mais ils ne disent rien! Finalement, l'un deux se décide à me dire que ce n'est pas prudent du tout de mettre mon sac à dos dans le panier, qu'il faudrait au moins que j'attache les bretelles au guidon. Nous pas comprendre, eux pas logiques!!! On attache le sac pour lui faire plaisir... Après coup, on se dit qu'ils préparaient certainement un sale coup et qu'ils se sont dégonflés, parce que franchement, nous arrêter pour ça alors que les cambodgiens font des choses bien plus dangereuses que de laisser un sac dans un panier...


Agrandir le plan

.

0 commentaires:

Article plus récent Article plus ancien Accueil