lundi 22 mars 2010

Au moins, on va bien dormir ce soir... : )

On aurait vraiment dû chercher un endroit où louer des vélos corrects, parce qu'à la fin de la journée on en avait vraiment plein les jambes! On est allés voir les temples les plus anciens, faisant partie du "groupe roluos". Bilan : un peu déçus, ça fait beaucoup de chemin mais au final les temples ne sont pas en très bon état (et oui, aucun pays étranger n'a financé le chantier), on n'a pas tellement apprécié, mais c'est peut-être parce qu'on ne s'y connaît pas assez et qu'on n'est pas très sensibles aux beautés de l'architecture khmère! : )

La première partie de la balade était quand même très agréable, la route coupait à travers de la vraie campagne et on a traversé pas mal de petits villages. Les gens étaient plus accueillants, enfin on se méfie un peu des sourires ici... Après, beaucoup moins cool, on a enchaîné sur environ 30 km de route bétonnée en plein soleil, sans un seul coin d'ombre... Dur dur, on était bien rouges et bien déshydratés! On a quand même fait une pause sur un demi-muret au ras de la route, avec un peu d'imagination on pouvait croire que l'arbre à côté nous faisait de l'ombre, et on a dévoré un bébé pastèque acheté sur la route. Mieux que de l'eau, la pastèque, pour des voyageurs desséchés. : 0
Parenthèse énervante du jour : devant chaque temple, on nous sollicitait encore plus que d'habitude pour donner aux pauvres petits cambodgiens pour qu'ils puissent tranquillement continuer à glander dans leurs hamacs. Et ils nous feraient culpabiliser, avec ça! Le summum, c'était à Lolei : on a eu une association, des moines, un type qui demandait juste comme ça dans la rue, et enfin une horde de gamins déchaînés qui se sont jetés sur nous en hurlant "moneeey! give me moneeeeey". Très agréable.
Le gamin de l'hôtel commence un peu à nous sortir par les yeux, écrire un article pour le blog devient plus compliqué de jour en jour! On paie pour avoir le wi-fi dans la chambre, mais ça fait huit jours qu'il attend d'être réparé, alors on est obligés de se connecter dans le hall... Avec le gosse qui hurle, s'amuse à donner des coups de pieds dans les sièges et nous pousse pour regarder ce qu'on fait sur l'ordi. Les parents, bien sûr, ne disent rien... Vincent à quand même craqué ce soir quand le gamin s'est mis à le frapper, comme ça, juste parce qu'il avait envie... Gentil petit... Et le papa nous regardait en souriant, tout va bien.
Petit diapo de la journée :





Agrandir le plan

.

0 commentaires:

Article plus récent Article plus ancien Accueil