mardi 30 mars 2010

Baaaa-tôôôô, suuuuur-lôôôô...

On avait prévu une journée glandouillage en raison de la flemmingite aigüe qui nous empêchait de nous lever. Programme : hamac, bouquins, et préparation d'une vidéo pour le blog, celle sur Angkor. On était tranquillement installés dans les hamacs quand on voit passer deux touristes dans un canoë. Canoë? On n'avait pas vu qu'il y en avait à louer!!! On fait toutes les boutiques d l'île avant de trouver laquelle loue les bateaux, et hop! C'est partiiiii! : ) En fait, c'était rigolo deux minutes... Tous les Laotiens ont des moteurs sur leurs bateaux et on a vite compris pourquoi! Les courants sont très forts, et on a mis un bon moment avant d'atteindre une petite île déserte qu'on avait repérée. Arrêt sur la plage, si on n'avait pas réservé nos billets pour demain on serait bien revenus se faire une autre journée glandouillage et barbecue, et puis on aurait pu jouer à Ko Lanta et se construire une cabane robinsonnante! (oui, c'est un nouveau mot) Malgré notre super technique de navigation hautement élaborée (Vincent se servait de sa rame comme gouvernail et je ramais, super non?) on avait du mal à avancer, surtout que le courant avait la fâcheuse manie de nous attirer vers les rochers... D'ailleurs, on a réussi à en éviter certains mais pas tous! On s'est retrouvés échoués sur les pierres, impossible de se dégager car les rames glissaient. On a failli se retourner une bonne dizaine de fois. Quand on s'est rendus compte qu'on commençait à bien se rapprocher des chutes d'eau, on a redoublé d'efforts pour lutter contre le courant, on avait bien l'impression de faire du sur-place! Enfin après avoir mis une heure pour faire 500 mètres, on a débarqué tous transpirants et on a rendu le bateau. C'est là qu'un groupe de touristes est arrivé et avait l'air de trouver ça génial, le canoë! On leur a donc indiqué la demi-boutique qui les louait. Nous aussi au départ, on était motivés pour en faire! C'était quand même super sympa, même si nos bras n'ont pas tellement apprécia la balade, on n'a pas souvent l'occasion d'être sur des îles désertes! Même si l'île en question fait 200m2 : )
Ensuite, Vincent a ENCORE fait une tentative d'adoption de chat et il lui gratouillait le cou pendant que j'essayais de chasser la bestiole du bungalow à coup de balais. Finalement, le matou a élu domicile sur notre terrasse sous l'œil attendri de Vincent... Non, je ne veux pas de chat dans notre prochain appart! Pas plus que de chien, oiseaux, rats, hamsters, chauve-souris (oui, il a eu l'idée pour ça aussi)...
Grand ami des bêtes, il a passé la soirée dans le hamac à observer les margouillas qui grouillaient au plafond de notre terrasse, et en a conclu qu'ils préféraient les papillons aux moustiques. Passionnante conclusion, n'est-ce pas?

.

0 commentaires:

Article plus récent Article plus ancien Accueil