vendredi 9 avril 2010

Vientiane : bienvenue dans un hammam géant!

On suppose que c'est ce que les gens appellent "stupa noir", un stupa mystérieux planté au milieu de la ville qui aurait eu pour but de la protéger... Pas particulièrement entretenu!



Petite surprise pendant la nuit : 1) impossible de dormir à cause de la chaleur 2) les moustiques se sont mis à table à 3 heures du matin et ils avaient bon appétit! On ne peut même pas dire que le réveil a été difficile, on ne s'est pas endormis! Le pire ça reste le climat : il fait très chaud, mais surtout très humide, on croit qu'on sort de la douche mais non, c'est la transpiration! Du coup on rentre souvent à l'hôtel pour prendre des douches gelées, enfin autant que possible car l'eau chauffe dans les tuyaux... On se traine plutôt qu'on ne marche, ça ne nous réussit pas...
On a loué des vélos pour aller faire un tour dans la ville, et on a pu apprécier la conduite des laotiens. On était en vélo, devant les voitures, en attendant que le feu passe au vert. Il était toujours rouge quand le camion derrière nous a démarré quand même et s'est mis à avancer. Vincent n'était pas sur sa trajectoire, mais ce débile m'a foncé droit dessus, heureusement il n'allait pas vite, je me suis simplement étalée sur le côté. Et il est parti, comme si tout était normal! Parfois on se demande si les gens RÉFLÉCHISSENT, ici.
Les voitures d'ailleurs, parlons-en!!! Ils aiment bien montrer quand ils ont de l'argent ici, et ils en ont! C'est la seule capitale asiatique où on a vu plus de voitures que de scooters. Enfin, plus de 4x4 et de pick up, parce que les voitures finalement il n'y en a pas beaucoup. Qu'on n'essaie plus de nous faire culpabiliser, les laotiens sont pauvres et c'est aux étrangers d'aider, parce qu'il y a des l'argent au Laos, c'est simplement qu'il n'est pas distribué équitablement. Plutôt étrange pour un pays qui se dit communiste, non???
Puisqu'on parle de communisme... Encore un petit retour au Vietnam avec le musée national de Vientiane. Je ne pense pas qu'on puisse décemment appeler ça un musée, mais c'est ce qu'il y d'écrit dessus. Les premiers panneaux sans intérêts sont traduits en anglais ou en français douteux, et dès qu'on passe à la partie Indochine (ce qui nous intéressait le plus), plus rien! Seules sont traduites les légendes de certains tableaux, genre "les colonisateurs français barbares forçaient les pauvres laotiens à travailler", alors que sur la photo on ne voit rien de très barbare... Le gouvernement manipule l'information comme il veut! Et les explications sont en laotien uniquement, je ne pense pas que ce soit un hasard! On a laissé quelques commentaires bien choisis dans le "livre d'or", et on a été ravis de constater qu'on n'était pas les seuls.
Seul photo à prendre dans le musée, un tronc d'arbre remarquablement sculpté...


A part ça Vientiane reste morte, très peu d'animation, les laotiens n'ont pas l'air de sortir beaucoup. Nous, on n'accroche pas vraiment, la ville n'a pas tellement de charme et l'ambiance est spéciale. On décide donc de repartir rapidement, même si on n'a pas vu tout ce qu'il y a à voir, on préfère prendre le large!

.

0 commentaires:

Article plus récent Article plus ancien Accueil