dimanche 16 mai 2010

Baignade sans même avoir besoin d'aller à la plage : la pluie fait le boulot.

La journée a commencé avec une petite note non paradisiaque : orage et pluie. Nous ça va on a du temps (quoi que, plus que 15 jours, soit la durée normale des vacances des gens qui bossent? Argh. On sera vacanciers, quand on sera grands), mais les touristes qui sont là pour une durée limitée font un peu la tronche.
On profite d'une éclaircie pour se ruer vers la plage. La nôtre est vraiment déserte, genre personne assez près s'il y a un problème, et vu l'état de la mer on préfère ne pas tenter le diable. On retourne sur la plage bondée où les jets skis s'amusent à nous frôler (très intelligent) et où on évite les cordes qui relient les zodiacs aux malheureux qui volent dans les airs (le fameux parasailing). D'ailleurs on a assisté à une superbe chute, le type qui conduisait le zodiac a mal calculé son coup et le type a plongé, il a dû se faire une belle frayeur! Les « secours » étant occupés à draguer en buvant des bières, il a dû patienter un petit quart d'heure avant qu'on daigne lui détacher son parachute rempli d'eau. On a quand même réussi à se baigner un peu. Ensuite Vincent a de nouveau accueilli le chat qu'il a l'air décidé à adopter (lui en tout cas il nous a adoptés), et on a fini la dernière soirée sur l'île dans THE pub irlandais de l'île (pas très malaisien, mais ils ne servaient pas de riz ni de noodles alors on s'est dit que ce serait une bonne idée).

.

0 commentaires:

Article plus récent Article plus ancien Accueil