dimanche 16 mai 2010

Comment ça, on est pessimistes??? : )

On ne va pas vous décrire notre séjour au jour le jour, ce ne serait pas très passionnant...
Petit résumé de nos trois derniers jours sur Ko Lanta : l'île est vraiment déserte, donc on a eu un peu de mal à trouver un bus pour Krabi. Il y a pas mal d'agences de réservation mais la plupart sont fermées. On en a trouvé une ouverte et un mec a finalement daigné lâcher la télé pour nous balancer sèchement « c'est fermé ». Faut les comprendre aussi les pauvres ils sont débordés, et puis on a du le déranger au milieu de son feuilleton préféré... Comme on est des méchants touristes on a en plus insisté, on lui a demandé où on pouvait réserver si lui était fermé (enfin, la boutique était quand même ouverte, mais bon...). On s'est fait renvoyer chier, mais les pauvres petits thaïlandais, on les comprend, la télé c'est sacré.
Ensuite on est tombés sur une agence où on voulait nous faire payer deux fois le prix parce qu'on était des farang, le plus drôle c'est qu'on nous a dit ça d'un ton naturel, pour les thaïlandais voilà le prix, mais vous vous payez le double. Sympa! Et dire qu'on a attendu une heure dans ce truc, le mec qui était là au départ a appelé quelqu'un, qui est arrivé, qui a appelé quelqu'un d'autre, qui est allé réveiller un mec... Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué? On s'est donc tapé les cinq kilomètres jusqu'à la ville à pieds, mais c'est génial, parce que comme ça on a évacué toutes les toxines qui auraient pu éventuellement rester, étant donné qu'on a transpiré au moins deux litre chacun. On a trouvé une agence qui arnaquait un peu moins que les autres, mais on nous a prévenu que parfois le chauffeur ne venait pas, dans ce cas il faudrait l'appeler. Sympa.
Sinon en trucs cools, l'eau de la douche est salée donc on se sent assez crades en permanence, par contre la plage est pas mal, on y va entre deux orages, ou entre deux invasions de méduses. On a aussi un peu de mal avec les restaus, on a le choix entre celui qui voulait nous arnaquer et un autre qui a finit par nous arnaquer en beauté aussi (on a commandé un plat, il manquait la moitié des ingrédients mais on nous a quand même fait payer le prix du plat complet, tout à fait normal!). On n'a rien dit, de toute façon on ne serait pas revenus, on a eu la totale au petit dej : jus d'orange avec des vrais morceaux de fourmis dedans, omelette aux fourmis et toasts aux fourmis grillées. C'est pour ça qu'ils ont mis une heure et demi à nous servir, le temps de chasser toutes ces fourmis, ça partait certainement d'un bon sentiment!
En fait, on en a vraiment marre d'être entourés de gens qui nous prennent pour des cons. Au final, on paie tout moins cher qu'en France, mais le niveau de service est dix fois pire, donc le rapport qualité-prix est bien meilleur chez nous, quoi qu'en disent certains.
On ne sait pas trop quoi faire pour la suite, les chemises rouges ayant encore semé la terreur dans la capitale, et dire qu'on pensait y aller dans deux jours... On va attendre sagement et si on ne visite pas Bangkok et bien tant pis, on fera d'autres villes!

Petit diapo pris au coucher du soleil...

.

0 commentaires:

Article plus récent Article plus ancien Accueil