dimanche 16 mai 2010

Juste pour rire : )


Les voyageurs à Ko Lanta, on a changé les couleurs des équipes, on n'avait pas de foulard jaune...


Après le petit dej de loin le plus infâme qu'on n'aie jamais pris en Asie (et ce n'est pas peu dire), on est allés réserver un bus. Pas de problème, on nous a assuré que le minibus (parce qu'il n'y a paraît-il que ça) nous amènerait sur la plage de notre choix. On demande toujours car bien souvent on nous arrête aux trois quarts du chemin en nous disant qu'il faut payer pour la suite... Donc on demande avant comme ça arrivé le moment fatidique on a une preuve. Le chauffeur était assez exécrable et a passé tout le trajet à se foutre de nous, le mot magique revenait toutes les dix secondes dans la discussion et il nous regardait avec toute la discrétion thaïlandaise dans le rétro intérieur avant d'exploser de rire. Ça tape sur les nerfs, vraiment. Il devait avoir une dent contre les étrangers, en tout cas on n'a vraiment pas compris pourquoi il nous en voulait autant. Comme prévu, il nous a arrêtés bien avant là où on avait demandé. Plusieurs personnes soit disant de l'agence où on avait réservé ont tenté de nous faire payer un taxi pour continuer, mais on n'est pas descendus et on leur a rappelé les termes du contrat. C'est marrant, on nous dit toujours de ne pas s'énerver en Asie, que les asiatiques sont d'un calme Olympien, gnagnagna... Comme a chaque fois, nous on est restés calmes mais eux sont sortis assez rapidement de leurs gongs. Après une heure de discussions auxquelles on ne comprenait rien, le chauffeur archi énervé nous a enfin déposé à l'endroit convenu. Ils auraient gagné une heure à être honnêtes! On précise que les locaux n'ont eu aucun problème à se faire déposer à l'endroit demandé, alors c'est bien leur manière de se comporter avec les étrangers qui est spéciale. Chez nous on pourrait taxer ça de racisme, ici c'est normal. On commence à se dire que ce serait marrant de leur faire des coups pareils en France, histoire de voir comment ils réagiraient...
Grosse surprise en arrivant, on nous avait prévenus que ça allait être calme, mais à ce point... On trouve des petits bungalows perchés pas très chers et assez mignons (bon, il y a des jours de deux centimètre entre chaque planche de bois mais c'est mignon), et on est vraiment tout seuls, les rares touristes sont concentrés dans les resorts.

Maintenant on va changer un peu de style d'écriture, juste pour se marrer un peu! On voit pas mal de touristes qui se laissent prendre pour des pigeons sans rien dire (ok, après ils vont quand même râler dans leur coin), mais au final l'arnaqueur ne subira pas les conséquences de sa malhonnêteté, tandis qu'avec nous il lui sera expressément demandé de réparer l'arnaque tout de suite. C'est d'ailleurs grâce à ces gentils touristes qu'on paie cinq fois le prix normal et qu'en prime on se fout de notre gueule (un peu normal en même temps, si on faisait payer un steak frite 60 euros dans une brasserie et que le type banquait sans rien dire, ça nous ferait un peu marrer nous aussi, surtout si les français payaient 10 euros). Ils pensent que si certains acceptent de payer ce prix, tout le monde le sera! Logique... Nous vous proposons donc de vous mettre dans la peau du pigeon idéal pendant quelque temps. Combien exactement je ne sais pas, on va voir si je tiens plus d'une demi-journée...

Il était une fois... Nous, deux voyageurs qui viennent d'arriver sur une merveilleuse île déserte après un merveilleux voyage en bus avec des gens vraiment... D'une gentillesse... Après avoir trouvé un bungalow merveilleux (dites-moi surtout si j'en fais trop), on est allés sur la plage merveilleuse se baigner dans la mer merveilleuse. Sans rire, la plage est géniale et immense, pour nous tout seuls! Ce qui est vraiment bien en plus c'est qu'on est bien exposés s'il y a un tsunami au large des îles Andaman, c'est super! Après s'être baignés on rentre dans notre bungalow merveilleux où une odeur de poisson pourri commence à émerger de la salle de bain, c'est tellement typique, merveilleux! Ensuite direction un sublime restaurant (ok, c'est le seul qui est ouvert à cause du manque de touristes on n'a pas vraiment le choix, mais peu importe c'était teeeellement bien) où la qualité de la nourriture mérite sans aucun doute les prix... Merveilleux! Et puis le serveur a certainement fait une erreur en essayant de nous faire payer 10 bahts de plus par plat et par boisson, parce que les thaïlandais sont in-ca-pable d'arnaquer les touristes, non non non, c'est évidemment une erreur! On a eu un bel échantillon de mousson, et on est rentrés sous une pluie battante, mais c'est pratique on n'aura pas à prendre de douche comme ça, pour rejoindre notre bungalow au poisson presque étanche et dans lequel tous les moustiques de l'île se sont donné rendez-vous pour une petite orgie. Faut bien qu'elles mangent les pauvres bêtes, et puis c'est si merveilleux d'être aussi proche de la nature!!! En plus, si on a de la chance, on ramènera un joli petit paludisme en France comme souvenir, c'est bien plus original qu'un bouddha en plastique!

.

0 commentaires:

Article plus récent Article plus ancien Accueil