jeudi 9 janvier 2014

2ème jour à Bali : de Seminyak vers Ubud

Nous décidons de quitter la trop touristique Seminyak pour un peu plus de calme et d’authenticité : cap sur Ubud !



Permis international à Bali et alternatives

Nous nous rendons compte après quelques recherches qu’il faut un permis international pour conduire un  scooter ici… Et il n’y a pas d’autre moyen que de faire une demande en France avant le départ ! Donc si vous prévoyez de partir à Bali, un petit tour à la préfecture s’impose avant. Nous sommes donc résignés à rouler en bus ou à vélo. On a bien pensé à louer des scooters quand même, mais bon, l’amende de 1,5 millions de roupies ça fait réfléchir.

Petit dej dans la rue

Ce matin nous nous sommes levés vers 4h, on doit encore être un peu décalés. Et quand on a voulu prendre un petit dej vers 7h tout était fermé. On s’est retrouvés dans une supérette locale à nous préparer des nouilles chinoises et on est devenus l’attraction des locaux quand on est sortis avec nos gros bols fumants !

Ubud en bus

Pour aller à Ubud, il n’y a pas de bemo, genre de bus local. Nous optons donc pour un minibus et nous passons les 2 heures de trajet à discuter avec des malaisiens et des français. Le voyage passe très vite ainsi, même si on a failli mourir environ 200 fois grâce au style de conduite formidable de notre chauffeur.

Arrivée à Ubud : dépaysement et joie !

Nous arrivons vers 11h et partons en  recherche d’une guest house. On se permet d’être un peu sélectifs et d’en prendre une avec un jardin. Notre choix s’arrête sur un superbe bâtiment. On nous fait voir une chambre, et nous commencions déjà à penser que c’était au-dessus de nos moyens. Le prix nous a tellement surpris qu’on n’a même pas négocié.

Voici un petit aperçu de ce coin de paradis :


Visite de la ville, warung plus que local

Après avoir posé nos affaires et pris encore une douche, nous partons faire une visite d’Ubud. La ville en elle-même est assez petite, c’est les alentours que nous souhaitons visiter les jours prochains. Le midi nous fuyons les grands axes pour trouver un petit warung local dans lequel nous prenons un repas délicieux et... pimenté!

Coupures d'électricité et d'eau, grosses pluies

L’après-midi est ponctué de grosses averses, il faut rappeler que c’est la mousson ici mais il n’avait pas encore plu. Coupure d’eau et d’électricité, nous en profitons pour récupérer puisque le décalage horaire nous a vraiment épuisés.
De retour à la guest house dans la soirée, on se rend compte que la chambre est en train de se faire coloniser par une armée de fourmis. Et qu’il y a des chauves-souris sur la terrasse, tout va bien, et vive les animaux.


.

0 commentaires:

Article plus récent Article plus ancien Accueil